Accueil transports Zohal, le drone soucoupe volante et bavar 2 l’ekranoplan iraniens

Zohal, le drone soucoupe volante et bavar 2 l’ekranoplan iraniens

0 10103

C’est Mulder qui va être content..
Selon l’agence de news officielle iranienne Fars l’Iran aurait construit une soucoupe volante sans pilote (un drone quoi) à fins de surveillance. Après avoir réussi il y a peu à pirater et se faire poser un drone furtif de l’armée américaine, l’Iran, nous annonce la venue de «Zohal », dévoilé lors d’une cérémonie en présence de chef suprême de la révolution islamique l’ayatollah Seyed Ali Khamenei.

Zohal, conçu et développé conjointement par la Compagnie Aéronautique Farnas et iraniens de l’aviation et l’espace association (AIEIA), pourrait être utilisé pour des missions diverses, spécialement pour de l’imagerie aérienne (en gros le travail classique d’un drône). La machine volante serait équipée d’un système de pilote automatique, d’un GPS (Global Positioning System) et deux systèmes d’imagerie distincts avec une qualité d’image full HD 10 méga-pixels et est capable de prendre et d’envoyer des images simultanément.

Zohal utilise une petite navigation portables et d’un centre de surveillance pour la transmission de données et d’images et peut voler dans des espaces à la fois extérieure et intérieure. Sa forme ufologique et la provenance des informations rendent le tout plus ou moins sujet à caution, même si l’annonce de cet UFO à bien évidement participé au buzz autour de l’annonce. Si on connaissait plus l’Iran pour son programme atomique, ce drone est là pour démontrer la compétence technique des chercheurs iraniens, loin de l’idée que l’on s’en fait souvent en occident.

Alors diversion ? C’est possible en tout cas on aimerait bien en savoir plus sur cette soucoupe volante bien terrestre…

Autre nouveauté, le retour de l’ekranoplan avec le bavar 2 (il ne fait pas oublier que l’Iran est géographiquement proche de la Russie et fut longtemps l’une des zones géopolitiques les plus prisée des stratèges soviétiques (proximité géographique, intérêt stratégique , ressources énergétiques)… En effet, l’Iran a dévoilé trois escadrons de ces « bateaux volants » : le Bavar 2, qui est armé d’une mitrailleuse et embarque des caméras de surveillance. « L’Iran est l’un des rares pays qui a réussi à concevoir, construire et utiliser des bateaux volants dans un court laps de temps », a déclaré le ministre de la Défense… L’un des seuls avec la Corée du Nord en fait, on imagine donc que les deux pays ont collaboré ensemble à ce type de développement, les ventes militaires entre ces deux pays existant de longue date.

NO COMMENTS

Leave a Reply