Accueil Les bons sites Les TAZ, une vision politique à (re) découvrir

Les TAZ, une vision politique à (re) découvrir

0 899

Il y a plusieurs années déjà, j’avais découvert ce petit opus, acheté plusieurs fois depuis et offert à chaque fois (ce qui fait que je ne l’ai plus sous la main), qui contrairement à ce que ce sont titre acronyme peut laisser croire n’est ni consacré aux opinions politiques d’une créature de dessin animé, ni une documentation du ministère de la santé sur les drogues chimiques mais l’un de ces manifestes – brulots qui ne sont pas pour plaire aux tenants d’un ordre bien propre et établie, disons plutôt une vision anar et cyber :

La TAZ (Temporary Autonomous Zone), ou Zone Autonome Temporaire, ne se définit pas. Des « Utopies pirates » du XVIIIe au réseau planétaire du XXIe siècle, elle se manifeste à qui sait la voir, « apparaissant-disparaissant » pour mieux échapper aux Arpenteurs de l’Etat. Elle occupe provisoirement un territoire, dans l’espace, le temps ou l’imaginaire, et se dissout dès lors qu’il est répertorié. La TAZ fuit les TAZs affichées, les espaces « concédés » à la liberté : elle prend d’assaut, et retourne à l’invisible. Elle est une « insurrection » hors le Temps et l’Histoire, une tactique de la disparition.
Le terme s’est répandu dans les milieux internationaux de la « cyber-culture », au point de passer dans le langage courant, avec son lot obligé de méprises et de contresens.
La TAZ ne peut exister qu’en préservant un certain anonymat ; comme son auteur, Hakim Bey, dont les articles « apparaissent » ici et là, libres de droits, sous forme de livre ou sur le Net, mouvants, contradictoires, mais pointant toujours quelques routes pour les caravanes de la pensée.

Ce texte complet est disponible en ligne, et j’en recommande chaudement la lecture (et même d’acheter le bouquin une fois la lecture terminée !)

Bonne lecture à tous

NO COMMENTS

Leave a Reply