Accueil Photographie Les portraits black hole de Max Oppenheim et Bill Turpin

Les portraits black hole de Max Oppenheim et Bill Turpin

3 12690

En temps que grand fan du comics black Hole de Charles Burns, imaginez le plaisir de découvrir que qu’un photographe Max Oppenheim et un prothésiste,Bill Turpin avaient décidé de proposer une série de portraits façon « fin d’année/yearbook » d’adolescents inspirés par ceux de ce comics.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore lu (filez l’acheter malheureux !) :
Dans la banlieue de Seattle au milieu des années 70, un groupe de jeunes adolescents de la classe moyenne contractent une mystérieuse MST appelée « la crève » (« the Bug » ou « the teen plague » en VO) qui provoque d’étranges mutations physiques au point qu’ils finissent par « disparaitre » de la société et de chez eux marginalisant. Certains d’entre eux squattent des maisons dont les propriétaires sont en vacances, d’autres, plus atteints physiquement, s’enfouissent dans la forêt et créent un campement pour accueillir les leurs (« The pit »). Prix de la meilleure série au Festival d’Angoulême 2006, cette série en noir et blanc est aujourd’hui parfaitement bien reprise par cette série photographique aussi bien du point de vue des mutations que de l’esprit du livre.

en comparaison, voici deux visuels du livre de Charles Burns :

3 Commentaires

  1. Saisissant ! (Je reste néanmoins plus attiré par les travaux photographiques que par l’approche picturale originale de la BD)

Leave a Reply