Accueil Photographie Essais de portraits en tilt shift, le canon 24 TSE dans la...

Essais de portraits en tilt shift, le canon 24 TSE dans la pratique

0 1478

Le canon 24 TSE est un objectif à la fois plutôt pro (il est généralement obligatoire pour la photo d’architecture en ce qu’il permet un décentrement, mais c’est aussi un vrai objo créatif qui grâce sa bascule permet de créer des zones de flou et de netteté, comme finalement toute la gamme des objectifs tilt shift, qu’il s’agisse des Arsat, des autres canon TSE ou bien des récents nikon, bref, l’idée que ce type d’objectif peut intéresser a fait son chemin chez les grandes marques.
A l’occasion de sortie familiales, j’ai testé un peu l’animal monté sur un FF (sur un 5D), pour une utilisation « portrait ».

Comme souvent avec ce type de matériel, le dosage de l’effet mais aussi le centrage de la zone de netteté son des éléments fondamentaux pour réussir son image. 24mm c’est plutôt large sur un 24×36, on peut donc tenter plusieurs approches, le sujet dans un cadre plus large, le sujet en rapproché, voir être très proche du sujet. En l’occurence avec des sujets plutôt remuants, je n’ai pu tester cette dernière possibilité, mais je vais tenter la chose ces jours ci.

Comme pour le lensbaby, la gestion de la lumière est parfois délicate, le TSE ne réagissant pas comme un objo classique.  Il est recommandé de sous exposer un tout petit peu pour s’assurer quelque chose d’exploitable.  La zone de netteté variant en fonction de l’importance de la bascule je recommande d’utiliser celle ci par paliers, commencer avec peu d’angle puis progressivement l’accroitre pour « évaluer » l »effet attendu.  L’intérêt de ce type de rendu est qu’il concentre littéralement l’attention sur le sujet, l’œil étant attiré assez logiquement par la zone nette.

Au final, une image qui a de la personnalité, mais qui demande un réel effort d’apprentissage.

NO COMMENTS

Leave a Reply