Accueil Photographie Andreas Gursky, la photographie format XXL

Andreas Gursky, la photographie format XXL

4 7060

Photographe allemand, issu de l’école documentaire allemande initiée par les Becher (un autre article eh oui…) est un adepte depuis les années 80 des images au format XXL représentant banques, Bourses ou rayonnages de supermarchés.
Tout en cherchant à déstabiliser nos références au réel, sa photographie se trouve à la croisée entre l’image documentaire et  l’art contemporain. A mi chemin de la photographie dite « plasticienne » et de la reproduction méthodique mais surtout répétitive les images d’Andreas Gursky au format vraiment surdimensionné (tournant autour de 260 x 186 cm) qui incluent le spectateur dans une scène qui tour à tour nous montre ici des tradeurs de Chicago en pleine action d’excitation, là, toute la tension d’une course de F1. A la différence de ses maitres, en optant pour la couleur et les grands sites urbains (immeubles, halls, supermarchés, Bourses, raves, concerts, rencontres sportives), Gursky cherche, lui, à capter le gigantesque de nos vies tout autant que nos moindres menus détails. Du macro au micro, du gigantisme au quasi moléculaire, c’est grâce à une manipulation technique de l’image que cet effet de précision extrême est rendu possible. A l’aide d’outils de retouche sophistiqués, Gursky tord la perspective, fait fusionner plusieurs plans, plusieurs images ; bref, recrée le réel. Le résultat donne ces photographies XXL qui décuplent la vue.

L’ambigüité qui nait de ces images, entre fascination et critique sous-jacente (la répétition systématique pour marquer l’uniformisation) rend l’œuvre de Gursky particulièrement intéressante, surtout si on la chance de profiter de l’une de ses expos.

4 Commentaires

Leave a Reply