Accueil musique Klub Sandwich : Les Valcheuzes, un remède de cheval pour vous oreilles

Klub Sandwich : Les Valcheuzes, un remède de cheval pour vous oreilles

1 15416

Klub Sandwich c’est une recette qui fait mouche, un remède de cheval concocté par les 4 cavaliers de l’apocalypse, j’ai nommés Disiz, Grems, Son of Kick et Simbad, 4 fuites de cerveaux hexagonaux déplore le gouvernement qui ont trouvé refuge à Londres… Bref, enfermez 4 grands malades et un fille nommée cheval dans un studio et il en sort un ep énorme, hors norme, jouissif, un concentré de plaisir et de délire entre deux tranches de pain et un peu de mayo.

Pour ceux qui fréquentent ce blog, le nom de Son of Kick n’est pas un inconnu, Disiz qui a eu les tripes de zapper le commercial pour après une chanson qui à fait son succès pour faire de la Musique avec un grand M… mais aussi Grems, que vous avez déjà croisé sur Guacha avec son flow inimitable, le cow boy qui dégaine des rimes plus vite que son ombre, par ailleurs graphiste (on lui doit la couv’ de l’EP, pas mal de créations pour Son of Kick) et graffeur, comme quoi le talent n’est pas limité chez ce gars non plus. Enfin il y a Simbad, le dj / producteur qui a navigué sur les 7 mers, beatmaker qui rend fou, habitué du Worlwide Festival depuis quelques années… Bref… avec un telle cavalerie ça ne pouvait être qu’un massacre… et c’est une tuerie.

Si le grand détournement n’était pas un film sur le cyclimse, Valcheuzes n’est pas un ep sur le film culte de Blier (quoique) c’est un ep qui nous narre les aventure de nos 4 chevaliers des temps modernes, en studio à Londres, quand ils croisent au détour d’une console une femme équine. Convaincus que cette rencontre mérite un hommage, ils vont donc lui dédier un ep en 9 parties où se croiseront dubstep, hip hop et blagues d’écuries… 4 fadas qui n’ont eu pour pression que celle qu’ils ont bues, nous ont donc préparé un ovni, un truc jouissif, authentique (même si ce mot est galvaudé aujourd’hui)… un médicament générique contre la sinistrose et la musique de merde qu’on entend à la radio. C’est un ovni qui parle à votre cerveau, à vos oreilles et à vos zygomatiques…

On savait déjà depuis Guacha les tendances chevalines de Son of Kick appuyé des deux indiens du flow, en leur ajoutant l’électron libre Simbad(esque) on a créé une formule qui fera de ce disque un nouvel étalon de nos plaisirs coupables et musicaux. A consommer sans modération

ça s’écoute ici

ça s’achète là ou sur itunes

Et en plus vous avez même une vidéo toute fraiche…

1 COMMENT

Leave a Reply