Accueil Interview du mois L’interview du mois : Loic Le Quéré, photographe et retoucheur photo

L’interview du mois : Loic Le Quéré, photographe et retoucheur photo

2 2640

Loïc Le Quéré, Lekoil pour ceux qui l’ont croisé sur les forums ou lors de rencontres photographique c’est un univers visuel immédiatement identifiable, un sens du cadrage… et un humour unique. Au delà de ses images donc, un  sacré personnage qui a accepté de répondre à quelques questions sur lui, son travail… Merci encore à lui.

Peux tu te présenter en quelques phrases ?

Et bien, moi c’est Loïc enchanté, j’ai l’âge ou les poils blancs, commencent à occuper une place importante sur mon visage… Je suis retoucheur photo, un métier que j’exerce depuis plus de dix ans. Depuis 1 an en freelance, quelques années en studio de retouche, avant cela en agence de pub.

Comment tu est venu à la photographie ?

Je suis venu à la photographie, avec le voyage. J’ai commencé à voyager sur le tard, en 2002, un voyage en Tunisie avec un ami, passionné de photo. Au retour mon ami, m’a fait un diaporama des photos de ce voyage. Ça ma bluffé, ensuite il m’a emmené voir une exposition d’Eric Valli, des photos sur le Népal et Tibet.
Un gros coup de coeur, et quelques mois plus tard, j’achetais mon premier appareil numérique.

J’étais déjà retoucheur photo à l’époque, mais c’est ce voyage qui a déclenché le truc, depuis j’enchaine les voyages, 1/2/3 par an. Et de nombreux week-end. Seul ou accompagné de mes camarades photographes, j’ai fait de vraies belles rencontres avec cette passion qui rassemble de plus en plus de gens.

Comment décrirais tu ta relation à la photographie ?

Hum, une vrai relation de couple. Parfois follement amoureux, l’harmonie est là, une entente parfaite.
Et d’autres moments, plus difficile, une sorte de désamour. Rien ne vient, des journées sans le moindre shoot. Et là on se déteste, enfin surtout moi.

Comment « penses tu » ton image finale, penses tu déjà à la retouche quand tu shootes ?

Et bien, je ne pense pas… Non, avec le temps, l’expérience et un style qui vient. J’ai appris a reconnaître une bonne photo dès le shoot. Quand je parle de bonne photo, c’est une photo qui  correspond au style que je m’impose et qui fera partie de la famille de celle que je garderai. Sur les meilleures, quand je tiens « la photo » de ma journée, et que je m’en rends compte sur le moment.

Oui je pense déjà a ce que je pourrais en faire, pas forcément en thèrme de chromie, ça je n’y pense pas. J’ai mes chromies, donc forcément, elle finira dans le style. Mais plus en termes de nettoyage ou de montage. Un élément qui me gène, que je supprimerais par la suite, une ligne d’horizon montagneuse que je rajouterai dans le fond. Ou bien tout simplement, une double exposition une pour un ciel une pour les terres. Je shoot beaucoup aussi des images « banque » qui finiront dans un dossier ciel, par exemple. Qui me serviront sur des paysages ou le ciel réel ne me plait pas.

Y’a t il des photographes qui t’ont inspiré ? Lesquels ?

Oui, bien sur. J’ai quelques livres photos, chez moi. Je regarde aussi pas mal de chose sur le net… Et aussi quelques photographes avec qui je bosse.
Alors voilà un mix de tout ça, et en ressort quelques chose. Pour mes photos au compact photo de rue, j’aime beaucoup style Depardon et les grand photographe de rue des époques passées.

Pour ce qui est de mes photos de paysages et personnage dans des lieux, j’ai pas mal été influencé et corrigé aussi par Cedric Delsaux. (un photographe pour qui je bosse) Il y en a beaucoup d’autres aussi…

Penses tu que ton œil a été « éduqué » par les photos que tu as retouchées dans ton cadre pro ?

Oui, beaucoup. Par celles que je n’ai pas retouché aussi, je regarde pas mal le travail des photographes de pub, que j’aime bien. Leur cadrages leur chromies.

Tes images sont la majeure partie du temps entre 24 et 35mm, plutôt  grand angle donc, c’est dû à ta prédilection pour les paysages ou parce que les autres focales / thématiques ne te conviennent pas ?

Et bien, oui pour les paysages, je me suis habitué a cette vision. Et je n’aime pas les détails, les plans trop serrés, et fait peu de photo à de longues focales. Si,  parfois mais juste quand un ami me demande un portrait. Je préfère ce type de photo oui voilà 24-35, pas trop d’ultra grand angle et pas de longue focale. A un moment s’il on veux avoir un style de photo, il faut savoir faire des choix autant dans la vison au travers de l’objectif, que dans le sujet. Difficile de tout faire…s’il on veux faire bien.

Est ce difficile de retoucher tes photos sans penser à ton boulot en temps que retoucheur pro ?

Je pense constamment a mon boulot, j’utilise le même logiciel et les mêmes techniques. Il est parfois dur, en période de gros boulot, de me dire ce week je retouche encore mes images. Il faut savoir aussi faire des break pour ce reposer les yeux et la tête. Et repartir plus motivé.

Au delà d’une passion pour l’image, est ce partager une sensibilité qui t’as le plus accroché à la photo ? (rencontrer des gens, nouer des amitiés)

Je ne pensais pas en me mettant a la photo, que je rencontrerai autant de gens. Internet y est pour beaucoup aussi. Je ne compte plus le nombre de personne rencontrées ici et là,  aux quatre coins de France. De belles amitiés de belles rencontres, un petit clin d’œil à mes potes de Nantes avec qui j’ai partagé mes deux derniers voyages, et un autre en prévision pour dans quelques mois. Ainsi que tout ceux que j’ai rencontré pendant un tour de France, il y a deux ans déjà. Sans oublier tout les autres.
Au final, des gens que je retrouve toujours avec plaisir, sans pour autant que ce soit pour la photo.

On reconnaît tes photos pour de par leur chromie notamment, comment est venu ce choix d’atmosphère ?

Je viens du milieu publicitaire, ou la désaturation a été un courant fort, quand j’ai commencée la retouche. Aujourd’hui de moins en moins gris, je suis revenu en arrière il y a quelques années. Moins gris qu’avant, plus de tons pastels, toujours pas de couleur trop pure, mais je me soigne.

Question de fin d’interview, si tu devais te réincarner tu choisirais quoi ?

Oh ca marche ce genre de rêve ?
Il faut me le dire de suite car, si c’est le cas, je vais commencer à y penser fortement. Enfin pas trop tôt non plus…

Découvrez quelques photos de Loic ci-dessous ou bien sur son site :

2 Commentaires

Leave a Reply