Accueil cinéma Troma, le cinéma indépendant déjanté américain

Troma, le cinéma indépendant déjanté américain

0 1555

Si pour vous le cinéma indépendant américain c’est Sundance, préparez vous à un choc. Troma fait figure d’ovni au pays Hollywood à bien des égards. Née dans les années 7O cette société de production fut fondée par celui qui en est l’âme, l’animateur, l’initiateur, l’infatigable Lloyd Kaufman et est surtout connue pour ses film gore, trash, déjantés, des pures séries B. Les films sont depuis toujours tournés avec des budgets dérisoires et avec le temps et un certain nombre de titres cultes, une base de fans qui sur les dernières productions sont venus à leurs frais participer aux film pour le plaisir de rendre un peu du plaisir que ces films leurs ont donné. Il faut savoir que les grandes société de production américaine mènent depuis longtemps une lutte contre Troma, et le propriétaire de salle de cinéma qui programme un Troma se voit parfois menacé de ne pas avoir la possibilité de projeter les blockbusters desdites sociétés… C’est un peu David contre Goliath quoi…

Les films Troma ont toujours des thématiques politiquement incorrectes, de la pollution au nucléaire,  le premier grand succès Toxic Avenger qui est devenu emblématique des productions troma, il sera même décliné en comédie musicale, en témoigne. Entre 1995 et 2000, Kaufman réalisé entre autre Tromeo et Juliette, une parodie de Shakespeare. Leur dernier en date Poultrygeist: la nuit des poulets morts vivants est sortit en 2006 dans les salles et 2008 sur DVD. Ce film met en scène le monde du fast food… et des œufs de poule mutants 😀

Depuis avril 2010, il est question d’un remake de toxic avenger par des plus gros studios, peut être la fin de l’ostracisme pour l’une des sociétés de production les plus créatives et barrées.
Parallèlement, Troma à lancé en même temps que Sundance, le festival Tromadance qui a pour but de faire découvrir ses productions (environ 1000 films au catalogue !) et son fondateur participe a des formations auprès de cinéastes en herbe pour faire partager son expérience.

Surf Nazis Must Die, Cannibal: The Musical, Toxic Avenger, Tromeo and Juliet, sgt Kabukiman, Terror Firmer… des œuvres cultes …que Sam Raimi (Evil Dead), Peter Jackson (Le Seigneur des Anneaux) ou encore Quentin Tarantino citent comme source d’inspiration et démontrent qu’en marge d’Hollywood, un autre cinéma est possible, Lemmy de Motorhead à même participé à l’un des films… En France, outre Mad Movies et Dionnet, ce sont des gens comme  Gaspard Noë , Ariel Wizman et Edouard Baer, qui ont joué dans Terror Firmer, ainsi qu’Alain Chabat (qu’on a souvent vu arborer des T-shirts Troma) qui défendent les couleurs de Troma

Quelques liens :

Le site de Troma
L’interview de Lloyd Kaufman par les (très bons) gars de Nanarland

Et quelques vidéos quand même 😉

NO COMMENTS

Leave a Reply