Accueil Curiosités Guerre psychologique et pornographie

Guerre psychologique et pornographie

0 2530

L‘un des ressors de la guerre psychologique c’est de jouer des instincts humains et durant la Seconde Guerre mondiale, la campagne de propagande de l’ axe a pris un tour plutôt débauché… Lorsque les forces japonaises et allemandes ont commencé à distribuer des pamphlets pornographiques parmi les troupes alliées, le discours était : pourquoi ne pas rester chez vous a baiser plutôt que de venir combattre le fascisme… Plutôt primaire mais bon, le mélange sexe et mort, eros et thanatos, est un ressort humain vieux comme la psyché…

Le terme «pornographie» est rapidement pour la plupart d’entre nous, associé à la notion de dépravation… 2000 ans de christianisme y ont aidé… Pour le savant, le mot signifiait simplement «La description de prostituées et de leurs échanges». Plus tard, d’autres définitions ont été ajoutées, en essayant d’englober le terme «obscène». Aujourd’hui la définition pourrait en être «L’écriture et les images destinées à éveiller le désir sexuel» et c’est en ce sens que les combattants majeurs impliqués dans la Seconde Guerre mondiale ont utilisé la pornographie comme une partie de leurs opérations psychologiques.

Les hommes jeunes, qui forment le gros des troupes ont « tendance à accorder une attention considérable aux relations sexuelles » selon les psychologues militaires. Ajoutez à cela le stress des combats et la force de ce levier peut s’en trouver démultipliée. Tant l’Axe et les Alliés ont imprimé des tracts parachutés ensuite, utilisant des thématiques sexuelles dans une tentative de démoraliser les soldats ennemis à l’avant. L’effet fut en fait le contraire de celui attendu… Ces « pin-up » devinrent des objets de collection recherchés par les troupes qui parfois se les échangeaient entre elle. C’est finalement le document ennemi… le plus lu de la guerre.

Les brochures propagandaires « sexuelles » à l’image de l’illustration ci-dessus, qui faisait partie d’une brochure japonaise écrite pour les soldats australiens avaient un discours « démoralisant » : pendant que vous êtes là à nous combattre les américains dépravés sont en traine de s’ébattre avec vos femmes.

D’autres à destination des américains montraient de jeunes femmes dévêtues, en leur recommandant de « s’occuper d’elles » plus que de se battre, voire de se rendre…

Les pamphlets allemands dépeignaient quand à eux des femmes nues sur la couverture du magazine Life.

Bien que l’armée américaine n’avait jamais admis l’utilisation de la propagande sexuelle dans la Seconde Guerre mondiale, les documents utilisés par l’OSS comprenaient «des dépliants sexuels» considérés comme… du matériel militaire : on peut donc trouver aussi de curieuses photos de nus mettant en scène Hitler. Si l’armée (de quelque côté que ce soit) à toujours refusé de reconnaitre cette utilisation, en Angletterre par exemple celle ci était le fait de citoyens patriotes qui souhaitaient combattre l’Axe à leur façon et à leur niveau. L’une des cibles favorites de ces «photomontages » était Adolf Hitler. Le gouvernement britannique autorisa d’ailleurs effectivement cette utilisation propagandiste… l’une d’entre elle était particulièrement tordue : le Führer était représenté tenant son pénis … qu’il venait de se faire circoncire.

S’ils représentent peut être moins de un pour cent de toutes les brochures produites, ils sont en plus très rarement évoqués dans les débats historiques… mais restent l’une des tentatives les plus inattendues de guerre psychologique…

NO COMMENTS

Leave a Reply