Accueil Curiosités Après les poissons volants, les sous marins volants !

Après les poissons volants, les sous marins volants !

0 3415

L’imagination des ingénieurs militaire est parfois sans limites, j’en veux pour exemple ce concept de véhicule développé par les soviétiques, après l’ekranoplan voici le sous marin volant !
Pour ceux qui ont vu le film Capitain Sky, the world of tomorrow ,ou qui se souviennent de l’espadon de Blake & Mortimer, l’idée de l’avion de chasse submersible est déjà quelque chose de concevable, au moins en imagination… mais la recherche militaire avait avant que la fiction ne s’empare de cette idée déjà développé cet étrange hybride. Tout a commencé avec unerecherche d’ avant-garde  par BP Ouchakov, menée par l’armée russe dans le secret absolu, entre 1934 et 1938. La conception n’a jamais atteint un stade de prototype, mais a été sérieusement pris en considération pour l’usage militaire: l’avion avec un rayon de  800 km, volant à la vitesse de 200 km / h et pouvant plonger à 50 mètres, a une vitesse de 3 noeuds sous-marine.

1945, l’inventeur américain Houston Harrington a déposé un brevet pour la « combinaison d’avions et sous-marins».

Le concept de « submersible / dirigeable » combinaison intéressante pour les militaires pendant la Seconde Guerre mondiale fut utilisé par des Japonais de petite taille ( le « Midget ») lors de leur attaque aérienne sur Pearl Harbor. Les Italiens ont attaqué des cuirassés britanniques dans le port méditerranéen d’Alexandrie. Même si un certains sont des  succès, ce sont généralement des missions suicide.

«Il pouvait voler à partir d’un endroit favorable à sa destination à l’altitude minimale pour éviter la détection par radar. À la fin de sa mission sous-marine il pouvait voyager comme un submersible jusqu’à  un endroit qui convienne pour le décollage, décoller et revenir à la base» (The Wilmington Morning Nouvelles, 1964)

L’US Navy joua avec l’idée dans les années 50 et 60, et fut près d’en faire réellement un prototype:

La Convair Division de General Dynamics Corp a obtenu un contrat de la Marine pour tester la faisabilité d’un tel engin.

Don Reid, un ingénieur en électronique, et sous traitant de la Défense à construit « Commandant-1 » prototype, puis « Commandant-2 » qui a effectivement volé et a été pleinement opérationnel. Les premiers tests qui ont eu lieu  en 1964, avec une vitesse de 4 nœuds, sous 2 mètres d’’eau.  L’histoire de cet avion est racontée dans « The Submarine Flying: The Story of the Invention of the Submarine Flying Reid, RFS-1 », publié en 2004 par Heritage Books Inc

Aujourd’hui, le sous volant « est un concept bien vivant, et vient même d’être examiné par des poids lourds tels que Skunk Works de Lockheed Martin (les développeurs de l’U-2 et les avions espions Blackbird).

Ce « goéland » avion-espion aile fonctionnera sur un mode totalement furtif et sera lancé à partir des tubes de missiles Trident de certains sous-marin nucléaires. La logistique du lancement et de récupération doit être étudiée afin de fournir pour d’informations sur le sous marin lanceur. Une fois hors de l’eau, débarrassée de sa  carcasse le cormoran prend son envol. À la fin de la mission, il est récupéré par une unité robotisée sous l’eau.

NO COMMENTS

Leave a Reply