Accueil cinéma Rubber de Quentin Dupieux

Rubber de Quentin Dupieux

0 1277


Au rayon des ovni du cinéma, des idées improbables, Rubber va figurer en bonne place…
Le pitch donne le ton : Dans le désert californien, des spectateurs incrédules assistent aux aventures d’un pneu tueur et télépathe, mystérieusement attiré par une jolie jeune fille. Une enquête commence. Oui… Un pneu…

Second film de Quentin Dupieux (après Steak),qui depuis dix ans développe un univers très très personnel à la fois en tant que musicien électro – Mr Oizo – et que réalisateur de clips ou pubs. Une continuité dans son travail visuel, faire le vide dans ce qu’il filme, et placer un élément qui n’est pas à sa place. Si Steak tournait autour du duo comique Eric & Ramzy , avec Rubber il a voulu être encore plus « hors norme » :  J’ai la naïveté de croire qu’il existe encore une place pour les films inconscients et hors-format. Les films trop cadrés et conçus comme des machines à émotions m’ennuient. J’aime l’idée de pouvoir faire un film sur un pneu vivant, sans construction narrative standard et sans enjeu dramatique. C’est possible! RUBBER est donc une histoire de peu (le budget était limité : j’ai conçu le script en fonction des moyens disponibles et j’aime beaucoup fonctionner dans ce sens) et de pneu serial killer qui renvoie à sa jeunesse : Vers l’âge de 12 ans, la caméra vidéo de mon père m’a donné envie de filmer. J’ai ensuite découvert les films d’horreur de vidéo club et j’ai instinctivement eu le besoin d’en reproduire des fragments à la maison. »

Cousin de Gondry dans la famille des imaginatifs qui s’amusent et qui transforment le regard sur le cinéma, Quentin Dupieux, avec Rubber laisse une trace… à suivre.

NO COMMENTS

Leave a Reply