Accueil Bandes dessinées La semaine du comics indé us /1: Black Hole de Charles Burns

La semaine du comics indé us /1: Black Hole de Charles Burns

0 2823

Attention Chef d’œuvre !
Enfin, un peu plus que les autres livres que je vais vous présenter cette semaine, qui mériteraient presque toutes ce qualificatif, mais Black Holes dépasse d’une courte tête ces créations déjà largement au dessus de la production générale.
D’une beauté aussi hypnotisante qu’horrifiante,  Black Hole nous entraîne dans l’Amérique des années soixante-dix, dans une petite ville où les adolescents sont peu à peu atteints par « la crève », une étrange maladie, transmise pas voir sexuelle, qui mutile les corps et provoque d’étranges mutations. Parfois terribles, parfois anodine, elle entraine ceux ci a vivre en marge de la société, se regrouper dans la forêt avoisinante…

Dans Black Hole, Charles Burns met en place une narration fine et subtile traduite par les récits des personnages à la première personne, pour mélanger passé et présent.
Le dessin est  monochrome, très noir, le récit est limpide.Oeuvre forte et déstabilisante qui ausculte les malaises de l’adolescence dans une Amérique loin d’être triomphante. Les images de Burns sont d’une grande douceur, alors que leur propos est raconte des destins tragiques et le lent pourrisement des corps et des âmes. Rarement aura t on traité le malaise adolescent de façon aussi intelligente, dérangeante et attirante tout à la fois. Couronnée par un Eisner Award au Festival de San Diego en 2006, ce livre à la fois sombre et cru, traduit à merveille les tourments d’une adolecence où le corps change, voir ici se transforme excessivement, hideusement. cette jeunesse décrite par l’auteur se complaît dans la drogue, les fugues, le suicide et la cruauté, et  est aspirée par la maladie vers le trou noir et le néant, d’où le nom de cette oeuvre dans un sens.

Desespoir, mal être, adolescence… une oeuvre magistrale qui luit qui comme un diamant noir dans une production us rarement confrontée à une oeuvre aussi intime et forte.

NO COMMENTS

Leave a Reply