Jean Giraud est mort, vive Moebius

Je n’écris que rarement voir jamais sur tel ou tel auteur qui vient de décéder, et pourtant aujourd’hui, je vais vous parler de Moebius.

Je ne vous ferait pas l’article sur l’aura internationale d’un dessinateur, scénariste et artiste d’exception, ni la liste de des oeuvres et de ses apports..
Il fut avec Druillet et Bilal, l’un des auteurs qui a marqué mon passage à la bande dessinée dite « adulte », l’un de ceux aussi qui a nourrit mon imagination et ma passion pour la bande dessinée. La disparition de Moebius c’est une perte plus personnelle, d’un auteur qui m’a accompagné dans mon amour pour l’image et qui m’a fait rêver avec ses univers, qui m’a ému et fasciné par ses histoires et ses formes uniques.
L’incal, le desert B, le major… Azrach…

Moebius partit c’est une partie de ma jeunesse et de longues heures à le lire qui me reviennent, qui me touchent, comme au premier jour.
Ce sont des valeurs que ses personnages portaient, des histoires et des références, qui ont perdu leur créateur et qui vont vivre par devers lui.
Je pense à mon fils et à ma fille qui un jour liront ses livres, au fait qu’il sera toujours présent quelque part près de moi, au détour d’une page.
Merci monsieur Giraud, et à bientôt Moebius


Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>