Accueil Bandes dessinées Irrécuperable de Mark Waid : pétage de plombs façon apocalypse

Irrécuperable de Mark Waid : pétage de plombs façon apocalypse

0 1101

Ces dernières années, notamment sous l’impulsion des scénarios de Warren Ellis, le monde des super héros de Comics est devenu plus adulte, plus sombre… Irrécupérable apporte une nouvelle pierre à l’édifice… Quand un super héros type supeman avec des capacités télépathiques pète les plombs ça donne quelque chose d’énorme. As t on déjà été aussi loin dans les conséquences d’un tel évènement en bd ? Possible mais pas de cette façon, car ici au delà du côté spectaculaire généralement mis en avant pour les catastrophes de ce type, c’est ici le réalisme cruel d’un super héros qui ne respecte plus rien, ni son ancienne équipe… ni leurs familles. Et de ce point de vue, l’histoire commence particulièrement fort.

Ce qui frappe avant tout dans ce scénario, c’est le côté irrémédiable de la catastrophe a venir et par l’intermédiaire de flash backs et de déclarations du « Jupiterien »  (le gentil surpuissant qui a viré psychopathe de masse) la glissade progressive vers l’écœurement. Un public qui se moque ou qui critique ses actions, qui le dénigre… oh certes ce ne sont que quelques voix dans la foule mais avec une « super ouïe » on n’échappe aussi à rien. C’est un peu le sentiment qu’on a, personne n’échappera à la catastrophe qui approche, ni les innocents, ni les super « gentils », ni le super psychopathe que dans un sens on sent condamné à la fois fois par l’enchainement des évenements mais aussi par la perte progressive de son contrôle qui a amenée cette situation.

Le résumé de l’éditeur est en cela très clair : Le Plutonien était le plus grand superhéros sur Terre. Véritable protecteur de l’humanité, il incarnait le Bien. Cette époque est révolue. D’exceptionnels, ses actes et ses sacrifices sont devenus monnaie courante. L’ingratitude, l’indifférence et les moqueries des Humains sont désormais son quotidien. Déçu et trahi, le Plutonien a juré de détruire ce pour quoi il aurait auparavant donné sa vie.

Irrécupérable va en cela plus loin que ce que l’on a l’habitude de lire dans les comics. Un super héros, super équipé en pouvoirs, mais dont la force de caractère et la stabilité mentale ne sont pas suffisant pour le rôle qu’il doit jouer mais surtout pour supporter le désamour, la critique, l’habitude entrainant la lassitude par rapport à ses actes héroïques. Un super héros qui craque, bascule, comment le contrôler, comment l’arrêter, quel espoir reste t il?

Un premier tome qui change de ce qu’on a l’habitude de lire, en allant cette fois un peu plus loin, un peu plus profond, un super héros comme un humain, qui pète les plombs.. ça donne une sacré bonne histoire et un dessin de qualité ça rajoute encore à ma recommandation.

NO COMMENTS

Leave a Reply