Accueil Architecture Le projet de mégacité transaméricaine de New York à San Fransisco

Le projet de mégacité transaméricaine de New York à San Fransisco

0 1595

Parmi les projets les plus fous, il y a en 1969 celui d’Alan Boutwell et Mike Mitchell, intitulé à juste titre « la ville en continu pour 1.000.000 êtres humains ».

Si le projet ne vit jamais le jour, cette conception de mégastructure n’est pas aussi unique qu’on pourrait le croire. En effet, l’exposition « Megastructures Reloaded » présentée en Allemagne à l’automne 2008, mettait en avant des visions d’un urbanisme gigantesque, imaginé par des groupes des années 1960, tels qu’Archigram et Archizoom .

Beaucoup de ces concepteurs ont axée leur réflexion sur des espaces essentiellement théoriques, mais Boutwell et Mitchell ont vu leur continent comme la base d’un projet réalisable. La ville s’étendrait sur de haut piliers de cent mètres de haut, à travers le continent américain. Son « intérieur » combinerait toutes les fonctions classiques de la vie urbaine et relierait par un système de circulation complexe celles ci gérant la vitesse, le transport en fonction des distances.

Si le projet peut paraître démesuré, la réflexion de Boutwell et Mitchell n’était pas irréaliste, les matériaux et la technologique existants étaient déjà disponibles, et leur réflexion basée sur ce « réalisme ». On peut bien évidement pas imaginer que pareille cité aie pu exister mais leur réflexion sur la notion de mégacité nourrit aujourd’hui celle de la gestion des mégalopoles urbaines de ce XXIe siècle.

NO COMMENTS

Leave a Reply