Accueil Actu La véritable histoire du père Noël

La véritable histoire du père Noël

0 2082

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler de « l’invention » du père Noël par une célèbre marque de Soda et de son origine européene, mais quelques erreurs se sont glissées dans cette légende…  Et le jour était logiquement celui ci pour vous raconter… la véritable histoire.

Si la filiation entre Saint-Nicolas et Santa Claus est avérée, elle tient notamment à la migration hollandaise en Amérique qui l’explique. En effet, même si l’on fête Saint Nicolas  dans le Nord et l’Est de la France, et en Belgique, sa célébration s’est « concentrée en une fête qui célèbre les enfants. Saint-Nicolas voyage à dos d’âne, porte une mitre d’évêque, est vêtu d’un long manteau rouge et est accompagné par des personnages qui diffèrent selon les régions (Dame Perchta, Hans Trapp, Frau Hollé, Zwarte Piet ou le Père Fouettard). La réforme protestante du XVIème siècle supprima la fête de Saint-Nicolas dans les pays d’Europe, seuls les hollandais gardèrent leur « Sinter Klaas » et sa distribution de jouets.

En 1809, l’écrivain Washington Irving, évoqua les déplacements aériens de Saint-Nicolas pour la traditionnelle distribution des cadeaux, sans les rennes à cette époque là.

C’est ensuite Clement Clarke Moore qui écrivit un texte intitulé « A Visit From St-Nicholas » parue dans le journal « Sentinel » de New-York le 23 décembre 1823 et qui parlait de lutins qui distribuaient des cadeaux aux enfants par les cheminées, qui voyageait dans une carriole tirée par 8 rennes. Texte qui fut traduit en plusieurs langues et diffusé dans le monde entier, la mythologie de Noël se mettait en place petite à petit.

C’est enfin en 1863, le journal new-yorkais « Harper’s Illustrated Weekly » qui « habille » Santa Claus d’un costume garni de fourrure blanche et portant un large ceinturon de cuir. Le dessinateur Thomas Nast fixe les traits de celui ci et le dessinera pendant presque de 30 ans : un Santa Claus ventru et jovial, à la barbe blanche et accompagné de rennes. Pour finir ce sera l’écrivain Georges P. Webster qui décrivit la manufacture de jouets et la maison du Père Noël  « cachées dans la glace et la neige du Pôle Nord ».

S’il était déjà quasiment « finalisé », le Père Noël n’était pas encore définitevement en rouge, ce sera Coca-Cola en 1931 qui fixera cette imagerie notamment dans ses publicités.

Il revient donc au dessinateur Haddon Sundblom de décliner le vieux bonhomme en train de boire du Coca pour reprendre des forces durant sa distribution de jouets afin d’inciter les enfants à consommer du Coca durant l’hiver. 35 ans durant il dessinera ce personnage pour la presse écrite puis pour la télévision partout dans le monde, pour Coca. Coca n’a donc pas « créé le personnage, mais se l’est approprié, l’a teinté à ses couleurs et l’a définitivement imposé comme symbole pour certains de la magie de Noël, pour d’autres de la frénésie consumériste organisée. Pour ma part il reste peu importe son « origine » empreint d’une magie que des générations se transmettent avec malice.

Joyeux Noël à tous !

Articles similaires

0 3520

0 5396

0 2606

NO COMMENTS

Leave a Reply